Accueil
 
Notre association
 
Les manifestations
 
Toutes Les Vidéos
 
Toutes Les Photos
 
Contact
 
Les activités
 
 
Centre commercial de la Chesnaie  

L'avenir du centre commercial et du bureau de poste

Ils sont bien décidés à sauver leurs commerces

Publié le 15/10/2016 à 01:37

Le quartier de La Chesnaie souffre de l'essoufflement des magasins et des commerces de proximité "Archives Ouest-France"

Comment redynamiser le commerce dans le quartier de la Chesnaie ? La question n'intéresse pas que la municipalité. Les habitants sont prêts à se mobiliser.

Qui a dit que l'avenir des quartiers n'est pas l'affaire des habitants ? Pas à la Chesnaie en tout cas. Associés à la démarche de rénovation urbaine par la municipalité, les habitants de ce quartier populaire ont répondu présent à l'invitation à la réflexion sur le centre commercial.

Bien que convenablement doté en équipements sportifs et culturels et en services (éducation, social, médical), ce quartier souffre de l'essoufflement des magasins et des commerces de proximité. Aussi, la municipalité, qui souhaite engager une requalification urbaine à l'horizon 2018, a confié à la CCI, la chambre de commerce et de l'industrie, le soin de réaliser une étude sur l'offre commerciale disponible dans le quartier de la Chesnaie.

Le diagnostic et les axes d'amélioration de la commercialité ont été exposés, mardi, lors d'une réunion publique, en présence de Joël Bigot, le maire, et de ses principaux adjoints. Sollicités dès le début de la réflexion, les habitants se sont rapidement emparés de cette opportunité d'être force de proposition et ont démontré leur attachement à leur lieu de vie. En effet, près de 30 personnes ont participé à la table ronde - « ce qui est remarquable pour ce type d'action », selon les représentants de la CCI. La réunion de restitution a également fait le plein puisqu'une cinquantaine de personnes se sont déplacées.

Sauver la Poste et le distributeur de billets

Un constat : les raisons de la perte de vitesse des commerces, à savoir vieux bâtis, concurrence des supermarchés de la Guillebotte et des Justices, quartier enclavé, sont partagées par tous les acteurs. Mais les habitants n'ont pas l'intention de baisser les bras. Leur volonté de peser sur les décisions à venir s'est manifestée dans les paroles et surtout dans les actes. Ils ne veulent pas s'arrêter en si bon chemin et comptent bien ne pas rester inactifs devant les problèmes.

Le maire évoque le déménagement possible du bureau de poste et la disparition du distributeur automatique de billets, pourtant indispensable pour les commerces de proximité, notamment le marché du dimanche matin, qui risquent d'aggraver la situation. Aussitôt Manuel Grillo, au nom de l'Association des habitants du quartier de la Chesnaie, se lève et affirme que "tout le monde va se mobiliser" et qu'une lettre argumentée a été adressée à qui de droit. La discussion autour du distributeur automatique de billets devient le symbole de cette population qui ne veut pas que son quartier devienne un désert commercial :"On veut acheter chez nous, ici !"

La réfection de la place devant le centre commercial fera l'objet d'une autre concertation en 2017. Gageons, sans trop nous avancer, qu'elle sera aussi mobilisatrice que celle concernant la redynamisation du centre commercial.

Pétition à télécharger cliquez ici

Pétition pour le maintien du bureau de poste à La Chesnaie

Voici des extraits de la lettre envoyée à la direction de la poste

 

L’association des habitants du quartier de la Chesnaie de la ville des Ponts-de-Cé à l’honneur de vous demander le maintien et le développement du bureau de poste situé sur l’esplanade Claude GENDRON dans le quartier de la Chesnaie.

 

Cette demande est fondée sur les arguments ci-après :

 

A/ Les habitants du quartier et de la ville sont largement favorables :

Les titulaires de comptes multiples à la banque postale ne seraient plus obligés de se déplacer vers d’autres quartier hors des Ponts-de-Cé (villes avoisinantes) pour contacter un conseiller banquier. Retirer de l’argent en dehors des horaires d’ouverture du bureau de poste (pénalisation au-delà de 5 retraits mensuel).

Les usagers qui résident pas seulement dans le quartier de la Chesnaie retrouveraient et découvriraient une banque postale en plus de l’enseigne postale.

Le bureau de poste de l’esplanade Claude GENDRON est préféré par les entreprises locales en raison du parking sur l’esplanade GENDRON et pour la circulation plus facile aux heures de pointes afin de retirer et déposer le colis.

 

B/ La banque postale et l’enseigne postale verrait la fréquentation du bureau augmenter car il se trouverait dans ce quartier de plus de trois mille habitants sans concurrence bancaire. Un distributaire de billets réclamé depuis le départ du bureau de la Caisse d’Epargne attirerait une nouvelle clientèle. Voici une anecdote recueillie auprès d’habitants "je ne vais plus au marché sur l’esplanade GENDRON le dimanche car je ne peux plus retirer de l’argent depuis la fermeture du distributeur extérieur de billets".

Un grand bureau de poste permettrait également une permanence d’un conseiller financier qui pourrait faire connaître d’avantage la banque postale.

 

Nous sommes convaincus de la présence du bureau de poste et de son développement au vu du flux constant de la fréquentation actuelle du bureau de poste de l’esplanade Claude GENDRON du quartier de la Chesnaie dans la ville des Ponts-de-Cé.

 Même si quelques travaux sont indispensables pour les mises aux normes de ce bureau ou dans des locaux avoisinants disponibles, la banque postale verrait son revenu financier progresser aux plans des prestations qui seront réalisée et attendues par les habitants pas seulement du quartier.


 

 


 

 

Pétition pour le maintien du bureau de poste à La Chesnaie

 

Nom

Prénom

Adresse

Signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2017 les habitants de La Chesnaie